Kurdistan, mon amour

Film de John Paul Lepers (52′). Réalisation 2021.

Diffusion

Samedi 9 mars 2024 – 22h10

Pays

Kurdistan

Les invités

Lam Duc Hien et  John Paul Lepers

Le film


« Je m’appelle Lâm Duc Hiên, originaire du Laos et du Vietnam. Je suis ce qu’on a appelé un «boat people », réfugié en France depuis 1977.  Je suis devenu un photographe et j’ai été envoyé autour du monde  sur de nombreux conflits et crises humanitaires. J’ai commencé au Kurdistan irakien et depuis 30 ans, j’y reviens toujours.  Mon travail au Kurdistan, c’est un peu l’œuvre de ma vie… »

 

Car Hien est un homme fidèle : à ce pays des 1001 nuits dont il rêvait dans sa jeunesse ; à ses amis d’enfance, eux aussi réfugiés du Laos, avec lesquels il a traversé tant d’épreuves; au Kurdistan Irakien où il s’est pris d’amitié pour Ghazwam, un jeune Yézidi tout juste échappé des griffes de Daesh qui lui rappelle tellement le gamin qu’il était ; ou encore à Kawa, son guide en 1991, un ancien peshmerga qui lui a, un jour, sauvé la vie.

 

Ce film est l’histoire puissante et bouleversante d’un artiste écorché vif, qui puise sa créativité dans les yeux d’un peuple sans pays, et qui comme lui cherche son identité.

© Photo John Paul Lepers - Ghazwam et Hiên

© Photo John Paul Lepers - Ghazwam et Hiên

© Photo John Paul Lepers - Hiên et Kawa -

© Photo John Paul Lepers - Hiên et Kawa -

© Photo Magdalena Sodomkova  - Newroz -

© Photo Magdalena Sodomkova - Newroz -

© Photo Magdalena Sodomkova - Newroz -

© Photo Magdalena Sodomkova - Newroz -

Les invités

Hiên Lâm Duc : Photographe


Né en 1966 sur les rives du Mékong, Hiên Lâm Duc suit sa famille en exil après la victoire du Pathet-Lao. De la traversée nocturne du Mékong vers la Thaïlande, aux deux années de camp de réfugiés, le périple qu’il entame pour rejoindre la France le marque à jamais. Arrivé à Montceau-les-Mines en 1977, son institutrice le pousse à poursuivre sa scolarité. Ses études le mènent vers une carrière artistique. Diplômé des Beaux-Arts, il devient photographe et suit des organisations humanitaires. Il couvre la Roumanie libérée du joug de Ceausescu, la Russie, les zones de conflit : Mauritanie, Kurdistan, Soudan, Bosnie.
Depuis la guerre du Golfe, en mars 1991, il est devenu témoin direct de la souffrance de la population irakienne. Un peuple meurtri par la terreur imposée par le régime de Saddam Hussein et les conflits
successifs. Au cœur de son objectif : les hôpitaux, les écoles et les marchés dévastés expriment la pénurie et la lassitude des irakiens.
Son corpus de portraits « Gens d’Irak » a remporté le 1er prix du prestigieux World Press Photo. 

John Paul Lepers : Journaliste, réalisateur et producteur


Grand reporter successivement à France Inter, TF1, France 2, et
Canal+. Il a couvert plusieurs conflits : RDC (ex-Zaïre), Somalie,
Soudan, Afghanistan…, et a réalisé 36 documentaires.
Il est réputé pour son indépendance et la liberté de son questionnement depuis son passage dans « Le Vrai Journal » de
Canal+.

En janvier 2007, il co-crée la première télé indépendante sur le web, LaTéléLibre.fr, laboratoire de télévision et média-école. En 2010, il co-fonde Reporter-Citoyen, une formation aux métiers du web-journalisme. De janvier 2014 à juillet 2018, il présente Vox Pop, le magazine d’investigation sur la société européenne diffusé sur Arte.

Aujourd’hui, il poursuit son activité de formateur auprès des jeunes des quartiers populaires et réalise et/ou produit des documentaires pour la télévision.

Le site de la Télé Libre : latelelibre.fr